Mon catastrophe, usine à bétises mais si courageux

Je Je vous présente mon Catastrophe

 

Tout d'abord je tiens à dire que ce titi était un miraculé.

 

En effet, sa maman a été trouvée sur le bas  coté d'une route, ayant été renversée par une voiture, qui bien sur ne s'était pas arrété.Mais au départ personne ne savait que c'était une femelle attendant des petits...

 

Des passants l'ayant trouvée,  ont demandé à  mon père qui passait par là et qui avait déjà,eu des chats,ce qu'il fallait faire bref en  résumé ce chat est parti chez un vétérinaire de garde (He oui j'ai oublié de préciser c'était un dimanche en plus)

 

Il s'est avéré que ce chat était en fait une minette attendant des bébés.

 

Ces blessures ont pu être  guéries, mais une cesarienne était prévue pour faire naitre les petits  (3  prévus  au départ)

 

Cette maman a été adoptée par mon père est a été prénommé Chance

 

Les petits ont tous été reservés très vite dont un pour moi: il  me fallait un petit frère pour mon Gribouille qui ne supportait toujours pas de rester seul à la maison (même 5  minutes)

 

Chance a remonté la pente doucement mais surement et un beau matin de printemps, un dimanche de Pâques,à 6h du matin mon bébé est né (ce ne sont pas les cigognes mais les cloches qui me  l'ont déposé!!)

 

Sa petite soeur ne verra le jour que 12 h plus tard. Quand au troisième??? jamais né mon Cata l'aurait-il prit pour un bout de viande?!!!

Mon Cata qui à l'époque s'appelait Whisky a commencé fort : dès sa naissance, première bétise (et loin d'être la dernière !!!)

 

En effet au lieu comme tout bon petit chaton qui se respecte, de choisir une tétoune, ben il les a toutes choisies (ben ouais fallait voir ou il y avait le plus de miam miam !!!)

 

Du coup il a mit son odeur sur toutes lesdites tétounes ce qui a fait que Chance a rejetté completement la petite lorsqu'elle est née.

 

Pour cela un conseil, si ça vous arrive, il suffit de frotter le petit cul du chaton sur le nez de la maman chat, de ce fait elle reconnait l'odeur et l'accepte, véridique c'est ce qui a sauvé la petite.

 

Bon bref le  Whisky a bien grandi, bien grossi est a fini par devenir mon fils le 10 juin 1998

Et alors là le calme et là tranquillité de la maison ont entièrement disparus

 

Pour commencer, parlons de son arrivée : Gribouille ayant toujours vécu tout seul depuis 6 ans, c'est de lui dont je me méfiais quand j'ai ramené le petit bout de chou qui avait 2  mois moins 2 jours donc quand j'ai sorti le p'tit monstre du panier j'avais les yeux rivés sur ma Bouille au cas où... ben c'était pas du gros qu'il fallait que je me méfie mais du petit qui est sorti du panier comme une furie a balancé une sacrée bonne paire de baffe à mon pauvre Gribouille et s'est planqué sous mon bureau

 

Là Gribouille, gentil mais pas con tout de même a voulu le choper, a attendu près de mon bureau que le crapaud sorte, bien sur il sortait pas mais attendait que Gribouille se calme pour  lui  allonger régulierement d' autres paires de claques !!! D'ailleurs ce jour là je me suis rendu compte que les chats avaient des pattes super extensibles mdr

Ce chat était une tornade, il courrait, sautait, criait faisait bétises sur bétises, et ne dormait qu'environ quelques minutes par jour

 

Toboggan sur mezzanine, composition de faux numéro de téléphone (juste pour entendre une douce voix lui sussurait "le numéro que vous avez composé n'est plus attribué...) bref et évidemment toujours au milieu de la nuit!!!

Ouverture du gaz  il est monté un jour sur la gazinière et a tourné le bouton,  la nuit aussi, d'ou lègère intoxication

Bref avec ce chat on ne s'ennuyait pas mais bon c'était pas de tout repos!!!

 

En plus les féssées ne lui faisaient rien, juste se coucher sur le dos et faire l'andouille ce qui me faisait encore plus raler

 

J'ai remarqué bien plus tard que c'était les bisous qui le punissaient... Imaginez votre chat est sage vous lui tapez les fesses, il fait des bétises vous lui faites un bisou...

 

J'allais oublier, la meilleure, un jour il a sodomisé Gribouille, là pas content du tout le Boubouille !!!

 

Bref un petit boucan bien vivant.

 

Cata était en plus très doué pour se faire pardonner quand il m'avait poussé à bout (même si je finissais par relativiser ses bétises, j'aurai pas pu gronder tout le temps, j'aurai fait que ça !!!)

 

Ce bonhomme, quand il voyait que j'étais vraiment fachée, venait se coucher sur un de ses plaids en polaire (qu'il adorait, il a même été incinéré avec son préféré), se mettait à patouner en ronronnant et en tétant et me lançait des petits regards en coin, tout malheureux, genre "dis maman tu m'aimes plus? promis je le ferai plus..."

 

Moi je tenais 2 minutes puis je craquais et je le rappelais ; j'avais droit à un petit calin puis il repartait faire le con évidemment !!! Mais je me suis toujours faite piégée, je ne pouvais pas résister à ce regard !!!

 

Au bout de 4 ans ce chat ne répondait toujours pas à son nom.

 

Un soir une amie venu manger à la maison me fait remarquer qu'à chaque fois que je prononce le mot Catastrophe, le tit bout se retourne.

 

Un peu étonné, je fais le test et effectivement il réagissait au quart de tour à ce mot

 

Il ne m'en  a pas fallu plus pour le rebaptiser et en plus ce nom lui allait tellement bien !!!

 

Ceci a duré  plus de 8 ans, jusqu'à ce qu'il tombe gravement malade

Cata a failli être euthanasié pour une grave hépatite le 28 septembre 2006, mais il a survécu

 

Et là il m'a montré un trait de caractère que je ne lui connaissais pas : le courage

 

Ce chat avait parfois jusqu'à 6 médicaments à prendre que je devais lui donner à l'arrache car vivant seul pas évident, je devais le coincer sous un bras contre le dossier du canapé , lui ouvrir la gueule d'une main et lui donner le médoc de l'autre, bref véritable torture mais sa rage de vivre a fait qu'il les prenait.

 

Pour qu'il remange je ne lui donnais que des boites de marque qu'il adorait (sur ce soup, Gribouille qui lui ne mangeait que des boites de marque Carrefour n'a jamais touché aux bonnes boites de son frère là encore si c'était pas la preuve d'un chat adorable....)

 

Bref, Cata s'est remis (ou du moins je l'ai cru)  mais après ça il n'était plus le même, les bétises ont été remplacées par d'énormes calins, une tendresse que je ne lui connaissais pas

 

Malheureusement fin mai 2007, il a fait une grave rechute qui me la emporté le 1er juin à 23H30 après 1H30 d'intolerables souffrances.

 

Cata est parti dans mes bras

 

Un grand vide la maison ne sera plus jamais la même sans ce bonhomme.

 

Cata 12 avril 1998 - 1er juin 2007

 

Pour voter pour lui :

http://www.1milliondamis.com/animal_7377.htm

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site